Mise en place d'Holacracy chez Arcadie



Entretien de Bernard Marie Chiquet réalisé par Dorothée Cauvy dans le cadre de la mise en place d'Holacracy chez Arcadie, leader français des épices issues de l'Agriculture Biologique.



Bernard-Marie, cela fait déjà 9 semaines que tu nous accompagnes avec l’équipe d’iGi Partners sur le chemin de Holacracy. Je serais curieuse de connaître, en bref, le chemin qui t’a amené à Holacracy.

Les différentes expériences de patron dans les nombreuses entreprises que j’ai créées et/ou dirigées selon le modèle conventionnel m’ont à la fois beaucoup apporté et m’ont aussi rendu malheureux ; malheureux de voir que dans mes fonctions de chef d’entreprise, je reproduisais les schémas que je reprochais à mes anciens patrons, malheureux de voir que j’étais bien moins que moi, sous utilisé, et qu’il en était de même pour tous les collaborateurs.

J’ai commencé fin 2003 par un parcours de formation à la méthode Gordon (en créant une école des parents) puis à la CNV (Communication Non Violente) en parallèle de mes activités professionnelles. À partir de juillet 2005, je me consacre à 100% de mon temps à ma propre transformation, après avoir quitté mes dernières fonctions de dirigeant. Mes principaux axes de formation sont un travail de fond avec l’O.D.A. (Ontologie Dynamique Appliquée) suivi d’ un cursus de Médiation, puis un cursus approfondi de formation à la sociocratie avec les plus grands pontes de ces différents domaines, pour ensuite passer à la pratique et l'enseignement de plusieurs centaines de personnes à ces disciplines.
J’ai pratiqué tous ces outils dans différents milieux, du collectif aux milieux associatifs, puis les familles, les adolescents, puis j’ai ressenti les limites de ces processus dans le champ des organisations.

Comment se fait-il que ces systèmes et outils ne traitent pas les problèmes dans la durée ? La raison, me semble-t-il, en est simple : ils restent à la surface des choses de l’organisation. Aucun de ceux que j’ai rencontrés à cette époque n’adressait le cœur de l’organisation. Ces systèmes apportent un bien-être trop éphémère à mon goût aux membres de l’organisation. C'est à ce moment précis que j’ai découvert Holacracy, technologie de rupture qui adressait sur le fond la question de la responsabilité et l’abandon de toute forme de subordination, ce qui m’a amené à laisser tomber tout le reste lorsque j’ai perçu la puissance de cet outil sans commune mesure avec tout ce que j’avais eu dans les mains jusqu’à présent. Puis, naturellement, sans vraiment le vouloir ni le décider, je suis revenu dans le monde de l’entreprise. iGi Partners est la plus avancée dans l'accompagnement de la transformation des structures vers Holacracy et nous avons accompagné plus de 50 entreprises depuis 2009.



Dans cet accompagnement des entreprises, quelle(s) particularité(s) présente(nt) celui d’Arcadie ?

Arcadie profite actuellement de la 3ème génération de notre méthode d’accompagnement. La 1ère version était centrée sur la facilitation et le coaching des réunions de Triage et de Gouvernance. Les individus apprenaient à jouer en jouant avec nous qui étions plus expérimentés. Les personnes de la société expérimentaient les processus à travers les réunions et le reste de la semaine se retrouvaient seules dans leur travail, les habitudes pouvant reprendre le dessus rapidement. Avec l’expérience, nous nous sommes aperçus que cela ne suffisait pas. Il fallait aller plus loin.

Dans la 2ème version, nous avons intégré des formations certifiantes et des sessions de formation aux rôles de secrétaire, premier lien, second lien, SOI, revue de la constitution... Nous avions déjà mis en place un système de coaching individuel mais diffèrent de celui d’aujourd’hui car il se faisait pour l’essentiel "à distance" et, surtout, nous n’étions pas à temps plein chez le client, et étions absents dans l’entre-réunions.

La 3ème version - celle que vous expérimentez - comprend cet accompagnement d’iGi à temps plein sur le terrain. Nous constatons qu’être présents sur les réunions est nécessaire, mais pas suffisant, les temps informels sont encore plus importants et nous permettent d’ajuster en permanence l’accompagnement. Avec ce nouveau fonctionnement, on remarque une vraie efficacité, le niveau atteint aujourd’hui par Arcadie est bien supérieur à celui des autres entreprises que nous avons accompagnées pourtant sur une durée plus longue et avec un coût plus important. Notre accompagnement est vraiment adapté à chaque cercle, en fonction de son contexte et de sa culture.
On reflète les problèmes de façon à ce qu’ils émergent pour tout mettre à plat. Lister des habitudes à adopter est aussi un nouveau comportement, qui sera bientôt intégré au logiciel GlassFrog.


As-tu remarqué des spécificités intrinsèques à Arcadie ?

Il y a une vraie culture du soin au sein d’Arcadie, l’attention portée aux autres, et comme nous avons pris soin des Arcadiens dans cet accompagnement, je constate qu’il n'y a pas de réfractaires à Holacracy. Nous avons mis en place un processus d’adaptation en douceur grâce à cette version 3, adapté aux cercles et aux individus, avec un accompagnement individuel pour ceux qui le souhaitent. Ce qui est remarquable, c’est de ressentir concrètement cette transformation agir à pas de géant dans les cercles, avec une mention particulière pour ceux de la production qui restent mes préférés car le plus grand lieu de résignation du fait d’un système hiérarchique souvent castrateur.



Penses-tu que Holacracy soit un outil qui peut vraiment favoriser la souveraineté individuelle ?

C’est la raison d’être d’iGi Partners. Si je répondais non, je ne serais pas en ligne avec la Raison d’Être d’iGi et j’arrêterai immédiatement ce travail. Holacracy est un outil qui doit d’ajuster et se paramétrer pour s’adapter à chaque contexte particulier, voire à chaque individu. À mon sens, l’enjeu qui reste pour Arcadie, c’est de mettre de la clarté sur les raisons profondes de pourquoi vous mettez en place ce nouveau mode de gouvernance, pourquoi Arcadie existe. Lors de la réunion de stratégie qui a duré 7 heures lundi dernier, nous avons touché du doigt la raison d’être d’Arcadie, ce côté pionnier et précurseur qui innove au plan social et environnemental, dans le monde de l’entreprise, et aussi dans celui de l’éducation à travers Caminarem et la crèche ou encore celui de l’agriculture à travers la SCEA. Arcadie rassemble un ensemble de valeurs et de projets qui ne se limitent pas à l’entreprise et qui ont besoin d’être explicités. Je pense que la mise en place de Holacracy va vous permettre de mettre à jour la raison d’être d’Arcadie, permettant ainsi un meilleur alignement de tous et de toutes les énergies au service de cette raison d’être, et pour ceux qui s’emparent de ce nouvel outil propulsé par la raison d’être, de prendre leur pouvoir créateur et d’exprimer pleinement leur souveraineté.

Post-Scriptum : 2 semaines après cette interview, nous avons facilité une réunion du Directoire au cours de laquelle a émergé une nouvelle version de la raison d'être de Arcadie :

"Le choix de la responsabilité et de l'innovation sociale et environnementale.

Pour se faire, Arcadie contribue au développement d'une agriculture durable et saine pour l'Homme et la Planète ; elle fait tous ses efforts pour augmenter significativement la part du Bio en France et dans le monde, en développant des partenariats équitables. Arcadie soutient des systèmes d'enseignement et de collaboration qui rendent l'enfant et l'adulte libre dans ses choix, créatif et enthousiaste. À travers sa gouvernance partagée, elle rend chaque Arcadien acteur dans son travail, et l'invite à s'épanouir dans un climat de confiance et de bienveillance."




 
Écrit par :
Portrait de Bernard Marie Chiquet
Bernard Marie Chiquet
Bernard Marie CHIQUET a été plusieurs fois entrepreneur et dirigeant de grandes entreprises : Executive Director chez CAPGEMINI, Senior Partner chez Ernst & Young, Président - Fondateur d’Eurexpert. Dans un deuxième volet de sa carrière, il a acquis une compétence d’executive coach (HEC), de médiateur (CAP’M) et coach en Holacracy depuis 2011 et Master Coach depuis 2013. Formateur et consultant en organisations, centré sur l'évolution des modes de gouvernance, Bernard Marie CHIQUET est le fondateur d’IGI Partners, crée en 2007. Aujourd’hui via IGI Partners, il accompagne les organisations à faire le « switch » pour traverser le changement systémique actuel.
facebook twitter linkedin
A lire sur le même sujet
  • Entretien de Margaux Chiquet réalisé par Marie Condy dans le cadre de son mémoire de fin d'études à l'INSEEC Business School. Pourquoi avoir intégré une entreprise en Holacracy ? Quelle est la place...

  • Bénédicte Dekeister et Alexandre Karpov, tous deux fondateurs de la société Everys/Winpharma regroupant quelques 230 personnes, ont décidé en mars 2016 de passer en Holacracy, décision motivée par...

  • Il y a quelques semaines, nous sommes allés à Rennes pour faire le bilan de la mise en place de Holacracy chez Scarabée biocoop. C’est un beau projet que nous avons eu la chance de faire à deux,...

Posez une question ou Laissez un commentaire